© 2011 CaroB. All rights reserved.

Podcasts et ressources en ligne

Musées, bibliothèques, universités et autres institutions mettent de plus en plus de ressources en lignes. La liste qui suit n’est pas exhaustive et s’enrichira sans doute au gré des mois.

Podcasts

Parmi les nombreux podcasts liés à l’histoire et l’histoire de l’art,

Le premier d’entre eux, peut-être le plus prestigieux, est le Collège de France. L’institution met en ligne tous ses cours, des sciences politiques à la biologie, en passant par le Moyen Âge.

Roland Recht met à disposition des auditeurs ses conférences dédiées à l’histoire de l’art médiéval et moderne « Regarder l’art, en écrire l’histoire« .

La chaire de littérature médiévale et à sa tête le professeur Michel Zink, propose également de réécouter plusieurs séminaires, de 2007 à 2012, :

La poésie comme récit – des nouvelles de l’amour, Non pedum passibus, sed desideriis quaeritur Deus (Saint Bernard) – Que cherchaient les quêteurs du Graal ?- Colloque Lire un texte vieilli du Moyen Age à nos jours – Humbles et humiliés, récits médiévaux de l’abaissement.


L’Ecole Normale Supérieure dispose également d’un podcast dédié à l’histoire de l’art. Chaque conférence traite un sujet différent, présenté par des spécialistes.


Il faut partir outre Manche et outre Atlantique afin d’écouter les cours de l‘université d’Oxford, de Plymouth et de Stanford, malheureusement ceux-ci ne sont pas régulièrement mis à jours et ne proposent que peu d’épisodes.

 

Rabattons nous sur les nombreux podcasts d’histoire, qui souvent traitent des sujets médiévaux quels qu’ils soient :

Les lundis de l’Histoire sur France Culture, présentés par Jacques le Goff, Michelle Perrot, Philippe Levillain et Roger Chartier se classent en tête. Chaque lundi, donc, l’un de ces spécialistes prend la parole sur un sujet ayant trait à sa période de prédilection. Le médiéviste Jacques le Goff, que l’on ne présente plus, traite chaque mois d’un sujet « d’actualité » mis en avant par la sortie d’un livre dont il reçoit les auteurs. La qualité des sujets, la science de Jacques le Goff et de ses invités font de ce podcast le plus complet et le plus scientifique des émissions d’histoire. Parmi les thèmes proposés, voici quelques exemples : « le chevalier lettré au Moyen Age », « Qu’est ce qu’une église? », « le Caire au Moyen Age » ou encore « le Moyen Age miraculeux » et « la naissance de la bourgeoisie au Moyen Age » pour la prochaine émission du 26 septembre.

Ex aequo sur la première marche : Au coeur de l’Histoire, présenté par Franck Ferrand sur Europe 1. Cette émission quotidienne fait revivre un évènement, un personnage ou encore un site géographique de l’Histoire, en s’attachant particulièrement à dénoncer les impostures  ancrées dans les consciences. Après un portrait du sujet par le seul présentateur, généralement très animé (sujet comme présentateur), Franck Ferrand reçoit un spécialiste du dossier en question. Si les thèmes sont plus ou moins intéressants, la faculté de l’animateur à faire revivre des moments clés de notre histoire, ou même d’enquêter sur des mystifications historiques placent cette émission en tête de ce classement.

La marche de l’Histoire, présentée par Jean Lebrun sur France Inter, remplace aujourd’hui l’excellent 2000 ans d’Histoire au micro de Patrice Gélinet. Malheureusement, la nouvelle émission manque de rythme. Si la formule reste inchangée :  revisiter des personnages historiques, évènements ou époques avec des spécialistes du sujet, le ton trop solennel de Jean Lebrun peine à emmener l’auditeur dans l’imaginaire du récit.

L’Histoire est très présente sur France Culture, avec la Fabrique de l’Histoire présentée par Emmanuel Laurentin. Au-delà des sujets « habituels », cette émission traite également des outils de l’historien, notamment des sources et propose aussi des tables rondes. La problématique générale de la Fabrique de l’Histoire est d’explorer le rapport entre Histoire et Mémoire.

Le petit plus : la possibilité pour nous auditeurs, de participer à « l’inconnu des archives ». Cette rubrique est dédiée à tous ceux qui dépouillent assidument les archives de France et de Navarre : sur le site de France Culture, il est possible de faire le portrait d’un personnage croisé dans les fonds d’archives et exhumé. Cette ressource me plait particulièrement, pour avoir passé quelques années le nez dans les registres de la fin du Moyen Âge.

http://www.franceculture.com/2010-10-06-votre-«-inconnu-des-archives-».html

One Trackback

  1. By Podcast d'histoire et d'histoire de l'art | On ... 19 octobre 2013 at 16 h 33 min

Laisser un commentaire