Capture d’écran 2011-12-08 à 17.27.54 © 2011 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

Google investit dans la culture française

Google s’investit dans le patrimoine français ! Après avoir inauguré son tout nouveau « googleplex » à Paris, on en sait (un peu) plus sur le projet du géant américain pour la culture française.

En premier lieu, Google ouvre un centre de recherche et de développement voué, sans que l’on en sache plus, au développement de produits culturels innovants alliant les travaux d’ingénieurs et d’universitaires. La création d’un institut culturel est également au coeur des investissements de Google : un espace dédié à la technologie, permettant notamment la promotion des cultures européennes passées, présentes et futures. Cet été le groupe a également signé un partenariat avec plusieurs maisons d’éditions afin de numériser et commercialiser sous forme d’e-books de nombreux ouvrages culturels.

Un engagement inédit avec le CNRS a aussi été conclut, spécifiquement pour les laboratoires de recherche dédiés à l’informatique : ainsi des équipes de Toulouse, Paris, Nantes, Marseille et Aix sont subventionnées à hauteur de 325 000€. Toujours dans sa volonté de lier informatique et culture, le projet Google Art permet enfin à un simple internaute de visiter les plus grands musées mondiaux. En étroite collaboration avec 17 institutions, Google photographie en très haute définition leurs oeuvres via la technologie street view.

Cet été le château de Versailles est venu enrichir le projet; l’internaute peut dores et déjà se promener parmi les couloirs des Offices, du Met, de la National Gallery ou encore de la Gemäldegalerie. Il est possible d’admirer ses oeuvres dans les moindres détails, jusqu’aux coups de pinceaux de l’artiste invisibles à l’oeil nu.

Google désire donc allier technologie et culture, en supportant à la fois la recherche et la diffusion du patrimoine; si la France est ainsi privilégiée avec la création de ce centre culturel, en revanche peu d’institutions nationales ont adhéré à ce projet.

« Notre volonté est de faire de la France l’un des centres majeurs de Google dans la zone SEEMEA en matière de création de services culturels et technologiques et de développement économique. » Carlo d’Asaro Biondo, Président des Opérations Europe du Sud, Europe de l’Est, Moyen-Orient et Afrique.

Source : artclair et google

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*