la danse sur l'herbe, Roman d'Athis et Prophilias ou le Siège d'Athènes, début du XVe siècle © 2013 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

La fête au Moyen Âge à la tour Jean sans Peur

La fête au Moyen Âge! C’est le programme alléchant que propose la tour Jean sans Peur depuis quelques jours. A travers les charivaris, les carnavals et autres agapes, l’exposition fait revivre l’incroyable diversité des festivités au Moyen Âge.

la danse sur l'herbe, Roman d'Athis et Prophilias ou le Siège d'Athènes, début du XVe siècle
la danse sur l’herbe, Roman d’Athis et Prophilias ou le Siège d’Athènes, début du XVe siècle

Sans tout dévoiler, bien évidemment ce thème intéresse tout particulièrement l’histoire de l’art : des entrées royales aux mystères, représentations théâtrales religieuses, les fêtes ont été l’un des grands moteurs de la création artistique ! On se souviendra du rôle de Jean Fouquet, metteur en scène comme il se représente lui même sur la miniature du martyre de sainte Apolline !

 

Martyre de sainte Apolline, Heures d'Etienne Chevalier, par Jean Fouquet 1452-1460
Martyre de sainte Apolline, Heures d’Etienne Chevalier, par Jean Fouquet 1452-1460

L’exposition fait revivre certains évènements les plus épiques comme le célèbre bal des ardents, où à l’occasion d’un charivari le roi Charles VI et quelques courtisans prennent feu, déguisés en hommes sauvages aux costumes d’étoupe et de mousse. À travers un parcours particulièrement bien documenté et illustré, on revisite le quotidien médiéval au rythme des célébrations. Au Moyen Âge, un jour sur trois est chômé en raison des fêtes !

Le bal des ardents, Chroniques de Froissart, XVe siècle
Le bal des ardents, Chroniques de Froissart, XVe siècle

 

L’exposition est l’occasion aussi de monter les « quelques » marches et de visiter le seul vestige de l’ancien hôtel des ducs de Bourgogne à Paris. Desservi par un escalier à vis, il est surmonté par une magnifique voûte végétale où s’entremêlent houblon, chêne et aubépine, les symboles de Jean sans Peur et de ses parents. C’est l’une des plus belles expressions de la sculpture flamboyante, en plein cœur de Paris.

 

« la fête au Moyen Âge », du 10 avril au 10 novembre 2013

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*