Unknown © 2012 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

La redécouverte d’un retable oublié de Battista di Gerio

Le Musée du Petit Palais d’Avignon a depuis 1972 en dépôt des oeuvres de primitifs italiens appartenant au Musée du Louvre. Cette collection, méconnue, fait aujourd’hui l’objet d’une exposition « Peindre en Toscane. Entre gothique et renaissance », jusqu’au 2 septembre 2012. Autour d’un retable réassemblé pour l’occasion, le Petit Palais met en lumière la redécouverte d’un triptyque de Battista di Gerio et la peinture à Lucques au début du XVe siècle.

Acquis en 1980 par le Musée, le panneau gauche de ce retable n’avait jamais pu être montré au public en raison d’une restauration interrompue. À l’occasion de l’achèvement de celle-ci, le Petit Palais décide alors de monter une « exposition dossier » sur la reconstitution du triptyque. Les volets manquants sont alors identifiés à Philadelphie et Lucques, ainsi que sa destination.

Vierge à l'Enfant, Battista di Gerio, Philadelphia Museum of Art
Saint Cyr, sainte Julitte et le pape Sixte, Lucques, Museo Nazionale di Villa Guinig,
Retable complet - Battista di Gerio

Battisto di Gerio réalise cette oeuvre entre 1417 et 1422 pour l’église San Quirico all’Olivo de Lucques. Important foyer artistique, capitale de la Toscane, la ville accueille de nombreux artistes dont les collections du musée du Petit Palais se font l’écho : Angelo Puccinelli, Borghese di Piero Borghese ou encore Alvaro Pirez.

Saint Jean-Baptiste et sainte Madeleine, Angelo Puccinelli, musée du Petit Palais, Avignon
Sainte Barbe et sainte Lucie, Borghese di Piero Borghese, Musée du Petit Palais, Avignon

Cette exposition montre les différentes étapes de la conception de l’oeuvre, grâce aux photographies prises lors de la restauration, et permet ainsi de comprendre le processus d’élaboration d’un tel retable. À la manière de la « Sainte Anne » du Louvre, le triptyque est disséqué et le musée du Petit Palais présente les différentes hypothèses graphiques de reconstruction des panneaux au fil de la recherche.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*