Capture d’écran 2012-04-03 à 11.09.38 © 2012 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

Le Google Art Project s’agrandit

Le musée virtuel de Google s’agrandit : de nouvelles institutions se sont ralliées au projet, qui rassemblait déjà 17 des plus grands musées mondiaux. Aujourd’hui, 155 collections sont ainsi accessibles en haute définition depuis son ordinateur : en France, le musée d’Orsay, le château de Fontainebleau, l’Orangerie ou encore le musée Condé rejoignent le château de Versailles pour une visite virtuelle.

Carte des institutions participant au Google Art Project

Bien entendu, de nombreuses oeuvres médiévales sont ainsi à portée de clic, mais s’il est facile de les admirer, en revanche les télécharger est une autre paire de manches. En effet le copyright google empêche l’utilisateur de pouvoir les utiliser librement. L’accès à la culture est certes, démocratisé, mais verrouillé contrairement à d’autres sites, où l’on peut facilement s’approprier et diffuser les oeuvres (la Web Gallery of Art ou encore Wikimedia).

Vitrail de l'histoire de Psyché et l'Amour, 1441-1444, Musée Condé, RMN (Domaine de Chantilly) - © Franck Raux / René-Gabriel Ojéda

On est toutefois sous le charme de l’interface, fluide et ludique à souhait, et du zoom qui permet de contempler la peinture dans ses moindres détails. Malgré la virtualité du support, on se surprend bien vite à flâner de musée en musée, d’oeuvre en oeuvre. Et si le téléchargement de ces images est quasiment impossible (n’oublions pas la capture d’écran), Google permet aux utilisateurs (ayant un compte) de créer sa propre galerie et de partager ses oeuvres préférées via les réseaux sociaux.

Google s’est également associé avec le projet français Canal éducatif, qui propose des vidéos en haute définition, notamment sur l’histoire de l’art.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*