coins ©Hebrew University of Jerusalem

Le trésor de l’Ophel

L’Université Hébraïque de Jérusalem a annoncé ce lundi la découverte d’un trésor byzantin au pied du Mont du Temple, à l’emplacement de l’ancienne cité de David sur la colline de l’Ophel. Cet emplacement prouve son intérêt archéologique une fois de plus, avec un trésor remarquable datant du VIIe siècle après JC.

Au sein de ce qui semble avoir été une maison byzantine ont été retrouvés des bijoux, un lingot d’argent ainsi que 36 pièces d’or frappées des visages d’empereurs byzantins. L’objet le plus remarquable est sans conteste un grand médaillon (env. 10cm de diamètre) en or, sur lequel sont représentés des symboles juifs : une menorah au centre encadrée par un rouleau de la Torah et un shofar, une corne de bélier utilisée comme instrument de musique.

Ornement d'un rouleau de la Torah Menorah encadrée par un shofar et un rouleau ©The Hebrew University of Jerusalem
Ornement d’un rouleau de la Torah
Menorah encadrée par un shofar et un rouleau
©The Hebrew University of Jerusalem

Ce médaillon aurait été utilisé comme ornement d’un rouleau de la Torah; avec un autre médaillon plus petit, deux pendentifs, une bobine d’or et un fermoir en argent qui ont été retrouvés dans la même excavation. Ce serait le plus ancien ornement de rouleau jamais trouvé dans des fouilles.

C’est une découverte exceptionnelle que les archéologues resituent dans un contexte bien précis, celui de la conquête de Jérusalem par les Perses. Il s’agirait d’un trésor collectif destiné à soutenir et à reconstruire la communauté juive pendant la domination perse, trésor qui n’a manifestement jamais été utilisé.

http://www.youtube.com/watch?v=Kw5d3lrMv18

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*