Adoration des Mages : Chastellain ©SamFoggLtd

Merveilles du monde médiéval / NY

La collaboration entre l’antiquaire londonien Sam Fogg et la galerie Richard Feigen à New York continue : cette fois ce sont des « merveilles du monde médiéval » qui sont exposées du 22 janvier au 17 mars. Une sélection de pièces médiévales et du début de la Renaissance sont ainsi présentées, parmi lesquelles on notera un très beau livre de prières enluminé par Simon Bénin à Anvers en 1511. Réalisé pour Hans Imholf, un banquier et marchand proche de Dürer qui fut un commanditaire d’importance.

Nativité, tirée du livre de prières Imholf Par Simon Béning, 1511 ©SamFoggLtd
Nativité, tirée du livre de prières Imholf
Par Simon Béning, 1511 ©SamFoggLtd

Une très belle volvelle italienne du XVe siècle est également exposée, provenant de la basilique San Zeno à Vérone. Constituée de plusieurs disques rotatifs en bois et en parchemin peint, elle illustre simultanément les différents cycles de la lune, les signes du zodiaque et les principales fêtes du calendrier liturgique.

Volvelle astronomique Monastère de San Zeno, Vérone, 1455 ©SamFoggLtd
Volvelle astronomique
Monastère de San Zeno, Vérone, 1455 ©SamFoggLtd

Cet instrument était accroché sur l’un des murs du cloître de San Zeno, jouant le rôle d’horloge mêlant astronomie et religion. Cet objet témoigne de la sensibilité médiéval du temps, où l’on choisit les dates des fêtes comme Pâques selon le cycle de la lune. C’est un objet d’exception, créé pour un monastère où l’enseignement de l’astronomie était particulièrement renommé.

Adoration des Mages, provenant de l'ancienne Eglise du Temple (Paris) Par Jean Chastellain, vers 1530 ©SamFoggLtd
Adoration des Mages, provenant de l’ancienne Eglise du Temple (Paris)
Par Jean Chastellain, vers 1530 ©SamFoggLtd

Enfin les deux galeristes exposent plusieurs panneaux d’une verrière provenant de l’église du Temple à Paris, détruite à la révolution. Ce vitrail a été réalisé en 1530 par l’un des plus célèbres peintres verriers des débuts de la Renaissance : Jean Chastellain. Les trois panneaux représentent la scène de l’Adoration des Mages tandis que le reste de la verrière est dispersée en Angleterre et en Belgique. Jean Chastellain dirigea le plus important atelier parisien de peinture sur verre sous le règne de François Ier.

Aquamaniles, retables, prédelles, manuscrits enluminés… avis aux new yorkais!

Wonders of medieval world, Richard L. Feigen & Co, New York, du 22 janvier au 17 mars

2 Comments

  1. Félicitations pour toutes vos recherches !
    Votre site qui foisonne de culture historique est un ravissement pour l’esprit.
    Merci,
    mariecapucine

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*