portico-de-la-gloria © 2012 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

Restauration programmée du Portail de la Gloire à Saint-Jacques-de-Compostelle

Le fameux porche de la Gloire, accueillant les pèlerins arrivant à Saint-Jacques-de-Compostelle, va être enfin restauré début 2013. Après une phase d’étude de la dégradation des sculptures, il s’avère que l’humidité et les infiltrations d’eaux sont les principaux responsables de la disparition de la polychromie et des dégâts structurels, phénomène qui s’est accentué ces dix dernières années. Cet automne sera lancé un appel d’offre pour la restauration de l’ensemble, qui devrait commencer au début de l’année prochaine.

Dégradations progressives des sculptures

Le porche de la Gloire devrait retrouver ses couleurs et son éclat d’origine. Il s’agit d’un programme emblématique de la sculpture romane, qui ouvre sur la nef par trois portails sculptés illustrant le thème du Jugement Dernier.

Au centre, le Christ Juge domine l’ensemble, entouré des évangélistes, d’anges tenant les instruments de la Passion et des vieillards de l’Apocalypse aux voussures. Le portail de droite est consacré à la Résurrection des morts et de la séparation des élus et des damnés, quant au portail de gauche, il pourrait évoquer la descente du Christ aux limbes. Entièrement polychrome, ce programme révèle des influences du gothique naissant, notamment dans le traitement des personnages dans les ébrasements, qui préfigurent les statues-colonnes des grands portails gothiques.

Sur le tympan, une inscription attribue les portails à un certain maître Matthieu, en 1188, sculpteur et architecte déjà présent sur le chantier en 1168, lorsque Ferdinand II, roi de León, lui accorde une pension pour poursuivre l’oeuvre de la cathédrale de Compostelle.

Cette restauration a fait l’objet d’un colloque mi-juin au Victoria & Albert Museum, qui possède une réplique du portail. À cette occasion une vidéo de la reconstitution virtuelle du projet a été diffusée, permettant de contempler au plus près ce chef-d’oeuvre de la sculpture romane.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*