flémalle © 2013 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

Restitution d’un panneau du maître de Flémalle aux héritiers de Max Stern

Les héritiers de Max Stern ont obtenu la restitution d’un des tableaux de la collection du marchand d’art, spolié par les nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale. Cette Vierge à l’Enfant se trouvait dans les collections de la Staatsgalerie de Stuttgart. Elle est attribuée au maître de Flémalle, acteur incontournable de la Renaissance flamande qui s’opère à partir du XVe siècle. Aujourd’hui encore, son identification avec Robert Campin demeure controversée car elle n’est fondée que sur des conjectures.

Vierge à l'Enfant, attribuée au maître de Flémalle ©Université Concordia
Vierge à l’Enfant, attribuée au maître de Flémalle ©Université Concordia

Si l »attribution de ce panneau au groupe « Flémalle-Campin » n’est pas authentifiée, elle ne fait toutefois aucun doute au regard des similitudes avec les autres Vierge à l’Enfant du maître et de son atelier. Sans d’autre information (datation?),on ne peut qu’avancer l’hypothèse d’un éventuel tableau de dévotion privée.

Peu avant sa mort, Max Stern avait légué tous ses biens aux universités Concordia et McGill de Montréal ainsi qu’à l’université hébraïque de Jérusalem. C’est le dixième tableau récupéré par ses héritiers mais la liste est encore longue avant de recouvrer l’intégralité de cette collection (voir la liste ici)

One Trackback

  1. By Restitution d'un panneau du maître de Flémalle aux héritiers de Max ... | patrimoine et archéologie Wallonie-Bruxelles-Belgique-Europe | Scoop.it 11 mars 2013 at 9 h 45 min

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*