Game of Kings_placeholder_poster.ashx © 2011 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

The Game of Kings – Échec au Met

À partir du mois prochain, le Metropolitan Museum de New York abritera l’un des jeux d’échecs les plus anciens encore conservés : the Lewis Chessmen. L’histoire de la découverte de ces figurines fait autant partie de la légende que les objets en eux-même.

Elles furent trouvées en 1831 sur la côte ouest de l’île de Lewis, l’une des îles Hébrides située à l’ouest de l’Ecosse, sous une dune de sable. Elles avaient été conservées au sein d’une petite chambre de pierre sèche enterrée sous une profondeur d’une vingtaine de centimètres seulement. Sous cet abri, elles furent parfaitement abrités des intempéries et parvinrent jusqu’à nous dans un remarquable état de conservation. Les conditions précises de leur découverte ne sont pas précisément connues, toutefois elles furent présentées à la Société des Antiquaires d’Ecosse. Une partie fut ensuite achetée par le British Museum (60 pièces, 14 pions), l’autre par un collectionneur. De fil en aiguille, la dizaine de pièces qu’avaient acquis Kirkpatrick Sharpe revinrent au Musée Royal d’Ecosse dès 1888.

Cet ensemble est constitué de 8 rois, 8 reines, 16 évêques (fous), 15 cavaliers, 12 tours, et 19 pions, chacun étant sculpté en une petite figurine. Quasiment toutes les pièces sont en ivoire de morse, quelques exceptions se révélant être de la dent de baleine, allant de 7 à 10 cm de haut pour les pièces majeures, et 3 à 5 cm pour les pions. Ceux-ci représentent des pierres tombales gravées, alors que les pièces sont toutes des figures humaines .

Les cavaliers sont également représentés sur leurs chevaux, munis de lances, casques et boucliers. Chaque pièce est ainsi une sculpture miniature, individualisée : le roi est ainsi représenté barbu, une épée sur ses genoux, alors que tous les autres joueurs sont glabres. Les soldats et cavaliers portent des casques et des boucliers différents. Parmi eux, certains ont été identifiés comme étant des berserkers, soit des guerriers entrant dans une fureur sacrée, des soldats d’Odin dans la mythologie nordique : dans le jeu de Lewis, ils mordent leurs boucliers.

L’origine de ce jeu d’échecs se situe en effet en Norvège où ils furent sculptés entre 1150 et 1200. Ils présentent une parenté stylistique avec la sculpture de la ville de Trondheim, dont les ateliers sont notamment connus pour le travail de l’ivoire de morse. Le royaume de Norvège était en effet à l’époque le siège du pouvoir de l’île de Lewis, et non l’Ecosse comme on pourrait logiquement le penser. De plus les routes maritimes entre ces deux royaumes et les colonies norvégiennes de l’Irlande passaient par les îles Hébrides. Ce trésor a pu être caché ou perdu à la suite d’un incident marchand maritime.

Si elles ne sont pas les plus anciennes découvertes à l’heure actuelle, les pièces du jeu d’échecs de Lewis font partie des plus célèbres, avec le jeu de Charlemagne (fin du XIe siècle). En 2001 elles firent même une apparition à Poudlard, lors du combat grandeur nature que livre Harry Potter. Elles seront exposées au Met dans le Romanesque Hall, qui prendra alors la forme d’un jeu d’échecs géant.

Jeu de Charlemagne - fin XIe siècle
Jeu de Charlemagne - fin XIe siècle

The Game of Kings : Medieval Ivory Chessmen from the Isle of Lewis, Metropolitan Museum of Art, New York, du 15 novembre 2011 au 22 avril 2012.

Sources :

Met http://www.metmuseum.org/exhibitions/listings/2011/the-game-of-kings-medieval-ivory-chessmen-from-the-isle-of-lewis

BNF : http://classes.bnf.fr/echecs/charle/index.htm

British Museum:  http://www.britishmuseum.org/the_museum/news_and_press/statements/the_lewis_chessmen.aspx

 

 

 

 

 

 

 

One Comment

  1. antoine

    Quel jeu de mot, espérons qu’il ne soit pas prémonitoire pour le succès de l’exposition !

7 Trackbacks

  1. By Russie viking : vers une autre Normandie? Derniers jours | On dit médiéval, pas moyenâgeux ! 3 mars 2012 at 10 h 29 min

  2. By Acquisitions 2011 du Musée de Cluny | On dit médiéval, pas moyenâgeux ! 3 mars 2012 at 11 h 12 min

  3. By Le jeu du chien et du chacal - conférence au musée de Cluny | On dit médiéval, pas moyenâgeux ! 6 décembre 2012 at 6 h 32 min

  4. By Une corne d'élan sculptée provenant du trésor de Saint-Arnoul de Metz redécouverte au Rijksmuseum d'Amsterdam | On dit médiéval, pas moyenâgeux! 15 février 2013 at 11 h 01 min

  5. By Le bois sculpté de Saint-Arnoul et les représentations animales à l’époque médiévale | archeozoologie 20 avril 2013 at 18 h 46 min

  6. By Le monde viking | On dit médiéval, pas moyenâgeux ! 24 mars 2014 at 9 h 30 min

  7. By Le braconnier de l’île | Médiathèque Amikuze 24 juin 2015 at 7 h 40 min

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*