Pietà ronde de Jean Malouel, vers 1400, musée du Louvre © 2011 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

Trésor National – un statut contesté

« Les biens qui présentent un intérêt majeur pour le patrimoine national au point de vue de l’histoire, de l’art ou de l’archéologie sont considérés comme trésors nationaux » (ministère de la culture). Ainsi, lorsque le 29 janvier 2010 un certificat d’exportation fut demandé au ministère de la culture pour une Pietà de Jean Malouel, la commission consultative refusa, classant ainsi cette oeuvre au titre de trésor national. Elle rejoignait ainsi la longue liste (qui s’est depuis agrandie avec la vente Marquet de Vasselot) en attente d’acquisition par les institutions françaises. Certaines ont d’ailleurs tout récemment rejoint les collections nationales : la BNF vient d’acquérir, grâce au mécénat d’entreprise, un manuscrit de la vie de sainte Catherine peint par Simon Marmion vers 1475.

L'empereur Maxence, par Simon Marmion

Hier, la tribune de l’art annonçait l’acquisition imminente de l’oeuvre de Jean Malouel, conjointement avec un panneau de Fra Angelico : « Saint François recevant les stigmates et Saint Dominique ». Pourtant en novembre la situation ne paraissait pas réjouissante, puisque Frédéric Mitterrand renouvelait l’appel au mécénat auprès des entreprises, afin d’atteindre les 7 800 000€ nécessaires à l’acquisition de la Pietà. Ces deux oeuvres (dont nous n’avons pour l’instant pas d’images) rejoindraient ensuite les collections du musée du Louvre.

Pietà ronde de Jean Malouel, vers 1400, musée du Louvre

La Pietà représente une Vierge de pitié, entourée par saint Jean et deux anges. Elle a sans doute été réalisée pour le couple royal, ou bien les ducs de Bourgogne et de Berry. Les oeuvres connues de Jean Malouel sont au nombre de deux, dont une Pietà ronde déjà conservée au Louvre. Il s’agit ici d’une acquisition majeure pour l’Etat, d’une oeuvre phare du gothique international et des cours princières en France autour de 1400.

Stigmates de saint François et martyre de saint Pierre martyr, Académie des Sciences et des Arts, Zagreb

Le panneau de Fra Angelico quant à lui, représente les deux saints fondateurs des ordres mendiants : saint Dominique et saint François recevant les stigmates. L’association des deux saints est une iconographie assez rare, répondant sans doute à un souhait de dévotion particulière. Le classement de trésor national (pour une oeuvre réalisée en Italie) se justifie par le fait qu’il s’agit de l’une des rares oeuvres de l’artiste encore conservée en mains privées en France, depuis déjà fort longtemps.

Si pour ces deux panneaux, l’appellation trésor national semble être un succès, le bilan est moins réjouissant pour l’ensemble des opérations. Plusieurs analyses montrent en effet que ce système aurait tendance à s’enrayer. Le coût exorbitant de la plupart de ces oeuvres rend leur acquisition par des musées régionaux quasiment impossible. De même, seuls les musées publics peuvent profiter de cette appellation, véritable « restriction au droit de la propriété en France ». Derrière l’image de sauvegarde d’un patrimoine national (qui n’a parfois de national que la seule présence de l’oeuvre sur le territoire) se cache une volonté d’enrichir les collections des plus grandes institutions françaises, au détriment des collections plus modestes et des musées privés!

Sources : la tribune de l’art (ici et ), Fondation IFRAP, J.O (2009 et 2010)

2 Comments

  1. Merci pour ce beau article!
    J’espère que les tableaux vont entrer au Louvre et que ce serait possible de mettre des images de la pietà de Malouel en ligne quand ils sont disponibles, vu que l’occasion est très rare d’avoir la possibilité de retrouver des chef-d’oeuvres!
    p.s. le blog est formidable!

    • CaroB

      Merci pour ces compliments! et j’espère aussi qu’une fois l’acquisition des tableaux de Malouel et Fra Angelico terminée, le Louvre les dévoilera enfin! Mais pour l’instant, les informations à ce sujet ne sont pas très nombreuses!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*