Nichostrata écrivant, dans Antoine Dufour, Les Vies des femmes célèbres, exemplaire de dédicace à Anne de Bretagne, peint à Paris par Jean Pichore, 1504-1506, 340 x 220 mm, Conseil général de Loire-Atlantique, Nantes, Musée Dobrée ©Conseil général de Loire-Atlantique, Nantes, Musée Dobrée

Trésors enluminés – Angers

Après Lille, c’est au tour d’Angers de révéler ses « Trésors enluminés ». Cette exposition, issue de la même entreprise de recensement lancée par l’INHA en 2005, met en lumière les manuscrits et feuillets isolés conservés dans les collections des musées des Pays de la Loire et du Centre.

Louis XII et Anne de Bretagne devant la sainte couronne d’épines, paris, Maître de philippe de gueldre, vers 1500, 193 x 210 mm, © conseil général de loire- Atlantique, nantes, Musée dobrée
Louis XII et Anne de Bretagne devant la sainte Couronne d’épines,
Paris, Maître de Philippe de Gueldre, vers 1500, © conseil général de loire- Atlantique, Nantes, Musée Dobrée

Commençons par la mention spéciale accordée à la scénographie : reprenant le tracé d’un cloître, elle scinde l’exposition de manière très claire et incite à la contemplation des oeuvres. Celles-ci ne sont pas en reste et témoignent de la richesse des fonds régionaux, provenant pour certaines des collections de Charles VI ou de la reine Anne de Bretagne. Notons également la présence de ces fameux « cuttings » : ces feuillets découpés et assemblés en des montages visant ici à enlever la zone de texte afin de créer de petits tableaux de dévotion privée.

Saint Marc, Bourges, Jean Colombe, 1470-1480, Angers, musée des Beaux-Arts, legs Duclaux © Musées d’Angers, cliché IRHT
Saint Marc, Bourges, Jean Colombe, 1470-1480, Angers, musée des Beaux-Arts, legs Duclaux © Musées d’Angers, cliché IRHT

Bibles, psautiers, livres liturgiques, livres d’heure, manuscrits profanes : comme à Lille, cette sélection témoigne de la diversité des ouvrages conservés et de leurs provenances. Si l’on remarque un grand nombre d’ouvrages étrangers : anglais, germaniques, italiens, la majorité des oeuvres révèle un certain régionalisme présent chez les collectionneurs.

Vierge à l'enfant, Italie, Belbello da pavia, 1470-1480,  © musée des Beaux-Arts d’Orléans, cliché IRHT
Vierge à l’enfant, Italie, Belbello da pavia, 1470-1480, © musée des Beaux-Arts d’Orléans, cliché IRHT

Parmi les oeuvres qui ont retenu mon attention, je mentionnerai une initiale tirée d’un Pentateuque anglais où les soldats égyptiens se noient dans les eaux de la Mer rouge, encadrés par des motifs typiquement insulaires (fin du XIIe siècle); plusieurs miniatures de l' »historieur » rouennais Robert Boyvin, celles de Jean Colombe et Jean Pichore et, se démarquant des ouvrages « traditionnels », quelques oeuvres pour le moins originales.

Traversée de la Mer rouge, lettrine du livre de l’Exode, dans Pentateuque, Angleterre, Channel style, 1200, Angers, musée des Beaux-Arts, legs Duclaux,
Traversée de la Mer rouge, lettrine du livre de l’Exode, dans Pentateuque, Angleterre, Channel style, 1200, Angers, musée des Beaux-Arts, legs Duclaux,
Annonciation ou Banquet du riche et Lazare, Heures à l'usage de Rome, Rouen , Robert Boyvin, 1500 ca., Angers, musée des Beaux-Arts, legs Duclaux, © IRHT
Annonciation ou Banquet du riche et Lazare, Heures à l’usage de Rome, Rouen , Robert Boyvin, 1500 ca., Angers, musée des Beaux-Arts, legs Duclaux, © IRHT

Ainsi l’enluminure « hors des livres » est présente à travers deux feuillets tirés des livrets illustrés accompagnant le parcours de la reine Claude de France lors de son entrée parisienne en 1517; à travers aussi un magnifique crucifix : tableau en parchemin peint à l’imitation de pièces orfèvres; à travers un placard accroché à l’église Saint-Martin-des-Champs de Paris, qui représente le miracle eucharistique des Billettes…

Crucifix sur carreau brodé, Anjou, Maitre du retable Beaussant, vers 1480, Angers, musée des Beaux-Arts, legs Duclaux © musées d’Angers, cliché IRHT
Crucifix sur carreau brodé, Anjou, Maitre du retable Beaussant, vers 1480, Angers, musée des Beaux-Arts, legs Duclaux © musées d’Angers, cliché IRHT
Entrée de la reine Claude de France à Paris, Paris, Maître des Entrées parisiennes des reines, 1517, Blois, château-musée, legs Frank (1973), © Château royal de Blois, cliché Daniel Lépissier
Entrée de la reine Claude de France à Paris, Paris, Maître des Entrées parisiennes des reines, 1517, Blois, château-musée, legs Frank (1973), © Château royal de Blois, cliché Daniel Lépissier

Il serait injuste de présenter ici toutes les pièces présentées dans cette très belle exposition. Les collections des musées de France recèlent de véritables trésors enluminés : il ne reste plus qu’à espérer une suite logique à ces trois manifestations!

Trésors enluminés des musées de France – Pays de la Loire et Centre, Musée des Beaux Arts d’Angers, jusqu’au 16 mars 2014.

One Trackback

  1. By Trésors enluminés - Angers | On d... 8 décembre 2013 at 12 h 18 min

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*