Crosseron - fragment de la crosse de l'abbé, XIV - XVe siècles © 2012 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

Trésors exhumés à l’abbaye de Furness

En Angleterre, une découverte spectaculaire a été mise au jour par des archéologues travaillant à l’abbaye cistercienne de Furness, en Cumbrie, au nord-ouest de l’île.
Après avoir constaté des fissures dans certains des murs du complexe abbatial, English Heritage (soit l’équivalent de nos Monuments Historiques) dépêche des archéologues afin de procéder à des fouilles d’urgences avant les travaux de stabilisation de l’édifice. C’est au cours de ces sondages qu’a été découverte une tombe datant des XIVe – XVe siècles, contenant des ornements ecclésiastiques.

Tombe du XIVe - XVe siècle, abbaye de Furness

En effet, à côté du squelette de celui qui fut l’un des abbés de Furness, se trouvaient sa crosse et son anneau, symboles de sa dignité et de sa charge. Le sommet de la crosse – le crosseron- est orné d’une plaque d’argent sur laquelle est représentée, en or, la scène de Saint Michel terrassant le dragon. Au-dessous du médaillon, la tête du dragon émerge, rappelant l’iconographie du registre supérieur. Une partie du bois d’origine a survécu, tout comme l’extrémité en fer à sa base.

Crosseron - fragment de la crosse de l'abbé, XIV - XVe siècles

L’anneau quant à lui, est fait d’argent doré surmonté par une pierre blanche : soit du cristal de roche, soit un saphir blanc. Derrière celle-ci, une petite cavité aurait pu servir de reliquaire, contenant un fragment d’os. Sur la face interne de l’anneau, le socle de la pierre est taillé en pointe, forme conçue semble-t-il pour causer à l’abbé une gêne modérée, comme un acte de pénitence continu. Cette bague aurait été façonnée pour l’investiture de l’abbé, au XIVe ou au XVe siècle.

anneau abbatial, XIV-XVe siècles

Son identité n’est cependant pas encore connue : pendant cette période, plusieurs prétendants se dégagent toutefois assez nettement. Âgé d’une quarantaine d’années, l’abbé était un homme au statut social élevé, de par la richesse des pièces exhumées et l’endroit où on l’a retrouvé : le presbytère de l’abbaye, près du maître autel. L’un des candidats potentiels pourrait être Guillaume de Dalton, investi en 1406 à Furness et dont l’importance est attestée par les archives. La probabilité pour qu’il s’agisse d’un membre extérieur à l’abbaye est minime, mais existe cependant : cela pourrait être la sépulture d’un évêque de Man.

Ruines de l'abbaye de Furness, Cumbrie, fondée au XIIe siècle

Ces trésors vont être examinés par une équipe de spécialistes qui seront à même de retrouver l’identité du défunt ecclésiastique et d’analyser plus en détail ces magnifiques pièces d’orfèvrerie. Celles-ci seront exposées au public du 4 au 7 mai à l’abbaye de Furness.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*