Partie de pêche © 2012 Caroline Blondeau-Morizot. All rights reserved.

Un dessin de Jan van Eyck redécouvert au Musée du Louvre

Le Louvre possède un dessin que l’on considérait jusqu’alors comme une copie de Jan van Eyck, datée du XVIe siècle. Ces derniers jours, l’historienne de l’art Claudine Chavannes-Mazel, de l’université d’Amsterdam, a découvert et démontré qu’il s’agissait en réalité d’une oeuvre du maître lui-même, réalisée entre 1422 et 1425 à la Haye. Il était à cette époque au service de Jean de Bavière, comte de Hollande et de Zélande avant de partir, à la mort du comte,  au service de Philippe le Bon, duc de Bourgogne.

Âgé d’environ 20-25 ans, c’était sa première fonction, sa première charge : ce dessin est donc l’une de ses oeuvres les plus anciennes. Il représente des seigneurs et leurs familles s’adonnant à une partie de pêche, dans un paysage boisé avec en arrière-plan un château.

Partie de pêche, musée du Louvre, Département des arts graphiques, inv, 20674

Sur la trentaine de dessins attribuées à Jan van Eyck, seul celui-ci est en couleurs. Peint à l’encre et au lavis brun, l’artiste parsème de petits rehauts blancs les coiffes des femmes, leurs vêtements ou encore le château en arrière-plan. En revanche, seuls les hommes et leurs costumes sont peints en rouge rehaussé d’or. Le choix des couleurs accentue encore plus la composition : séparés de chaque côté d’un cours d’eau, hommes et femmes pêchent à la ligne, entourés de chiens.

Au-dessus du dessin, se déroule l’inscription suivante : « veterum burgundiae docum coniugumque filiorum filiarumque habitus ac vestibus ». Mon latin date un peu, mais Jan van Eyck ne désigne-t-il pas les fils et filles de Bourgogne? Notons qu’à l’époque, les Pays-Bas étaient sous la domination bourguignonne.

Jan van Eyck est connu pour son sens aigu de l’observation, sa perception de l’espace, de ses compositions en parfaite adéquation avec le contenu, une grande qualité technique et le perfectionnement qu’il a réalisé de la peinture à l’huile (dont il n’est pas l’inventeur!)

Après cette découverte, le dessin partira du 25 février au 11 mars  Musée Meermanno à la Haye, où une exposition lui sera consacrée. Claudine Chavannes-Mazel y détaillera les critères techniques et stylistiques qui ont permis cette identification. L’exposition sera centrée sur la présence de Van Eyck à la Haye et présentera des manuscrits contemporains, témoins de la cour de Jean de Bavière.

Source : Musée Meermanno

One Trackback

  1. By Découverte d'une Crucifixion de Jan van Eyck | On dit médiéval, pas moyenâgeux ! 5 octobre 2012 at 9 h 22 min

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*