Site Overlay
chessboxing

Qu’est-ce que le chessboxing ?

Vous connaissez la boxe ? Ce sport noble où deux adversaires se livrent à une lutte sur le ring à coups de poings pour mettre K.O. leur adversaire. Vous connaissez les échecs ? Un sport de pure réflexion et de stratégie où l’on prend le temps d’anticiper les coups de son rival. 

Imaginez les deux ensembles… Une idée incongrue ? Et pourtant bien réelle ! 

Qu’est-ce que le chessboxing ? 

Le chessboxing est un sport hybride mélangeant la boxe anglaise (boxing) et le jeu d’échecs (chess). Apparu dans les années 2000 et à l’origine imaginé en bande dessinée par Enki Bilal dans son album Froid Équateur en 1992, ce sport s’est démocratisé et possède désormais sa propre fédération, ses règles, ses clubs (dont une Fédération Française) et ses championnats du monde et championnats d’Europe. 

Les règles du chessboxing :

Deux athlètes s’affrontent à la fois sur un ring de boxe et sur une table d’échecs. Un match de chessboxing se déroule sur un maximum de onze rounds en alternance entre échecs et boxe :
 – six rounds de quatre minutes aux échecs ;
– cinq rounds de trois minutes à la boxe.

Bien évidemment, les deux adversaires doivent respecter les règles des deux sports. Le match débute sur un round d’échec. La partie échecs est jouée à cadence rapide (format du blitz), et chaque joueur dispose d’un total de douze minutes. Après chaque round de boxe, les joueurs retirent leurs gants et s’équipent d’un casque antibruit afin de garder toute leur concentration. 

Le match se termine :
– si l’un des joueurs inflige le mat à son adversaire (échec et mat),
– si le temps alloué est écoulé pour l’un des joueurs (échecs),
– en cas d’abandon (échecs ou boxe),
– en cas de K.O. sur le ring de boxe,
– après décision de l’arbitre (boxe).

Dans le cas où aucun des joueurs ne parvient à battre son adversaire dans le temps réglementaire sur le ring, ainsi que sur la partie échecs, c’est l’athlète ayant le plus de points en boxe qui remporte le combat. 

Le chessboxing : un sport en plein essor 


Alliant performances physiques et maîtrise cérébrale, le chess boxing est une activité qui trouve de plus en plus d’amateurs. Le postulat de départ, qu’on pourrait qualifier de complètement fou, se marie à merveille. Concentration et endurance sont des qualités primordiales pour espérer exceller dans ce sport. Encore suant et soufflant d’un round de boxe, il faut, en effet, être en capacité de garder son calme, d’oxygéner son cerveau, pour se battre aux échecs. Car la moindre erreur sur le plateau peut être fatale et l’échec et mat est vite arrivé. 

La stratégie de l’athlète doit bien évidemment être pensée selon ses points forts. Un joueur ayant une très bonne condition physique et des qualités de boxeur, préférera jouer défensif sur la partie échecs, afin de se concentrer sur les rounds de boxes. Inversement, un joueur meilleur aux échecs fera tout pour infliger le mat.