Site Overlay
Kilt écossais et brogues

Patrimoine culturel : L’Écosse, terre de traditions

L’Écosse est une nation constitutive du Royaume-Uni. Elle dispose néanmoins de son propre parlement. Le gouvernement écossais est très attaché à la conservation du patrimoine historique et culturel. D’une part, l’Écosse offre au voyageur une expérience visuelle extraordinaire. Difficile de trouver plus impressionnant que les grandes vallées verdoyantes, caractéristiques du pays, ou bien les magnifiques plages des Hébrides, mondialement connues pour la fabrication du tweed.

L’Écosse est une nation qui a su conserver ses traditions tout au long de son histoire. Longtemps opposée au Royaume d’Angleterre, elle est aujourd’hui intégrée à la couronne britannique et partage quelques-unes des traditions outre-Manche. Malgré tout, l’Écosse offre bien des surprises. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les traditions propres au pays des scots.

Héritage celtique, distilleries, musiques traditionnelles, langue gaélique, rugby, danses traditionnelles… l’Écosse regorge de merveilles culturelles.

Le kilt

Impossible de démarrer cet article sans parler de la tenue traditionnelle nationale : le kilt ! Porté depuis toujours pas les clans écossais, sa forme a quelque peu évolué au fut et à mesure des siècles. Le great kilt, composé d’un seul morceau de laine, est devenu le kilt que nous connaissons aujourd’hui. Plus léger et surtout plus facile à mettre, il est porté à de très nombreuses occasions : mariage, baptême, soirées festives. Si la jeune génération est moins encline à le porter, elle n’en reste pas moins très attachée et défend corps et âme cette tradition vestimentaire. Le kilt est par ailleurs très coloré puisque chaque tartan représente un clan, une région, un événement, etc.

Le Haggis

Le haggis est la spécialité culinaire écossaise par excellence. Il s’agit d’une panse de brebis farcie composée d’un hachis à base de viande. Particulièrement populaire au XVIIIe siècle, il n’en reste pas moins inscrit dans le patrimoine culturel du pays. Aujourd’hui encore, impossible de rentrer dans un pub restaurant sans voir du haggis à la carte. Peu ragoûtant pour certains, divin pour d’autres, le haggis ne cesse d’intriguer. Une chose est sûre : il vous faut absolument le goûter lors de votre voyage en Écosse.

La Burns Night

Appelée « Souper de Burns » en français, la Burns Night est une commémoration de la vie de l’œuvre du poète et écrivain écossais Robert Burns. Ce dîner réunit nombre d’écossais le 25 janvier. Il s’agit officiellement de la fête nationale depuis près de deux siècles. La soirée s’organise autour d’un cérémonial bien précis : un joueur de cornemuse accueille les invités, puis le maître de maison prononce un discours de bienvenue. Après une prière, le repas commence par un potage, le bouillon écossais. À l’entrée du haggis, chaque personne présente se lève. Cette entrée se fait au son de la cornemuse. Le haggis doit obligatoirement être apporté sur un plat d’argent. Le haggis est ensuite ouvert et dégusté, généralement accompagné d’une purée de pommes de terre et d’une purée de rutabaga. Sont ensuite servis les desserts traditionnels, les fromages et lors du café, différents discours sont prononcés. La Burns Night est une tradition à vivre au moins une fois dans sa vie !

Les Highland Games

Le sport traditionnel est également très ancré dans le territoire écossais. Les Highlands Games sont des manifestations très populaires et regroupent nombre de sportifs amateurs et professionnels. Plusieurs disciplines se succèdent :

  1. Le lancer de tronc d’arbre ;
  2. Le lancer de pierre ;
  3. Le lancer de marteau ;
  4. Le lancer de poids en longueur ;
  5. Le lancer de poids en hauteur.

Un seul et même objectif : démontrer sa force physique seul ou en équipe ! Toutefois, les Highlands Games ne consistent pas qu’en une simple succession d’épreuves physiques, c’est toute la culture nationale qui est mise à l’honneur ! Ainsi, vous pourrez profiter de défilés de pipes bands, mais aussi de démonstrations de danses des Highlands et bien d’autres surprises. La musique traditionnelle occupe une place très importante.

Le rugby

Si le rugby est un sport pratiqué mondialement, il n’en reste pas moins très ancré dans la culture écossaise. L’équipe nationale jouit d’une grande popularité dans le monde entier, et est par ailleurs redouté par nombre d’équipes. Chaque match auquel l’écosse participe est grandement attendu. Lorsque vient le moment des hymnes, chaque écossais se lève pour chanter Flower of Scotland, l’hymne national. Cet hymne est accompagné de la cornemuse. Difficile de ne pas ressentir de frissons en l’écoutant !

La cornemuse écossaise

La cornemuse est l’instrument de musique écossais par excellence. Elle peut être jouée seule ou accompagnée d’autres cornemuses. Les pipers forment alors un pipe band. La cornemuse est un instrument très puissant et peut être entendu d’une distance très lointaine. Il n’est pas rare de croiser des joueurs de cornemuse lors d’une balade à Edimbourg, Glasgow ou tout autre ville écossaise. À noter que le son de la cornemuse diffère énormément selon sa provenance. En Écosse, la cornemuse la plus répandue est la celle des highlands. Par ailleurs, la cornemuse est très souvent accompagnée par des percussions.

Le whisky

Eh non, les écossais ne sont pas les premiers consommateurs de whisky au monde, ni même les irlandais ! Ce sont bien les français. Néanmoins, les écossais produisent une quantité astronomique de cet alcool brun. Impossible de ne pas tomber nez-à-nez avec une distillerie lors d’un voyage. À la différence de la France, les écossais stockent le whisky depuis bien plus longtemps, ce qui leur permet d’exporter des spiritueux vieillis depuis fort longtemps. Chaque whisky offre un goût unique. Ce goût est notamment obtenu par la région géographique : Île de Skye, hébrides extérieures, hébrides intérieures, etc.

Les clans

Durant de nombreux siècles, la société écossaise s’est construit et développée autour des clans. Le clan était, dans un premier temps, une famille avec le père pour chef. Son fils lui succédait ensuite. C’est de cette transmission que sont nés les « Mac » pour « Fils de ». Le terme s’est étendu à tous les membres de la famille reconnaissant l’autorité du chef. Les guerres entre clans furent fréquentes, à tel point que les rois ont tenté de réduire leur influence. Chaque clan dispose d’une devise ou motto en anglais. Cette devise peut être en gaélique écossais, en anglais voire en français. C’est le cas du clan Fraser dont la devise est « Je suis prest ». L’un des clans les plus connus est sans aucun doute celui des stuart qui fut à l’origine des soulèvements jacobites, qui s’achevèrent avec la bataille de Culloden. Là, les écossais furent défaits. Cette défaite marqua le début d’une ère difficile pour l’Écosse : le port du kilt fut notamment interdit.

Les châteaux

Les châteaux d’Écosse jouissent d’une réputation mondiale. Berceaux de légendes, nombres de fantômes y auraient élu domicile. On en trouve absolument partout sur le territoire. Tantôt austères, tantôt grandioses, ils ne laissent pas indifférents. Au bord du Loch Ness, à Inverness, à Edimbourg, Aberdeen, Fort William… peu importe où vous vous rendez, vous trouvez forcément un château à visiter.

L’accent écossais

Impossible de finir ce florilège des éléments de culture sans parler de l’accent écossais. En écosse, on ne parle pas l’anglais de Grande-Bretagne, on parle justement le scot. Le scot est un dérivé de l’anglais, qui use de mots uniques. On ne dit pas « little » mais « wee ». Le scot est une sorte de mélange du gaélique et de l’anglais. Par ailleurs, le gaélique écossais est une langue reconnue, mais les locuteurs gaéliques sont moins nombreux qu’auparavant. Outre l’usage du scot, les écossais ont un accent unique, aisément reconnaissable. Ils roulent les r, appuient grandement sur les s, à tel point que l’on pourrait penser qu’un écossais siffle.