Site Overlay

Découverte de nouvelles espèces de bactéries à bord de l’ISS

Ce n’est pas encore une forme de vie extraterrestre que les scientifiques ont trouvé à bord de la station spatiale internationale, mais bien une toute nouvelle espèce de bactéries ! 

À partir de prélèvements effectués entre 2015 et 2016 à divers emplacements de la station, les scientifiques de la NASA sont parvenus à isoler 3 souches de bactéries inconnues et différentes. La première souche provient ainsi d’un rack où le matériel scientifique est stocké, la seconde a été trouvée sur la coupole de la station, et la dernière directement sur la table de repas (appétissant !), en mai 2015. 

Après analyses génétiques, ces trois souches sont finalement identiques à 100 % et appartiennent à une espèce unique, baptisée Methylobacterium ajmalii.

Methylobacterium ajmalii

Sous ce drôle de nom, se cache une bactérie fort intéressante et résistante. De la famille des bacilles, elle croit idéalement sous des températures de 25 à 30 °C. Elle est aussi capable de se servir de méthanol et de méthylamine comme source de carbone. 

Cette nouvelle bactérie a certainement été transportée par un astronaute, puis a évolué dans les conditions si particulières de la station orbitale.

Sur notre bonne vieille Terre, les bactéries de la famille Methylobacterium sont très courantes, et on peut les retrouver aussi bien dans l’eau, dans les sols, dans l’air ou encore sur les plantes. C’est d’ailleurs de dernier point qui intéresse grandement les scientifiques, les Methylobacterium étant des bactéries symbiotiques des plantes.

Une bactérie pour la conquête de l’espace ?  

Les bactéries de type Methylobacterium sont utiles pour les plantes, puisqu’elles aident à fixer l’azote et facilitent la solubilisation du phosphate. Deux éléments primordiaux pour la bonne croissance d’une plante. Les bactéries aident aussi la plante à résister au stress abiotique et aux attaques d’éléments pathogènes. 

Ces propriétés symbiotiques restent encore à confirmer dans le cas de la bactérie Methylobacterium ajmalii, mais si elles venaient à être validées par les scientifiques, cette nouvelle bactérie pourrait aider à la croissance de plantes ailleurs que sur la Terre (on pense tout de suite à la planète Mars). 

Dans les conditions extrêmes où les ressources sont particulièrement rares, toute aide est bonne à prendre pour assurer une croissance optimale des plantes, qui seront certainement le cœur de la production de l’oxygène et de la nourriture, dans le cas d’une colonisation spatiale

D’autres bactéries en attente d’être découvertes 

La Station ISS faisant l’objet d’une étroite surveillance microbiologique depuis plus de 6 ans, ce ne sont pas moins d’un bon millier d’échantillons qui sont en attente de revenir sur notre sol terrien pour analyse. On est en droit de se demander combien de nouvelles bactéries ont eu l’occasion de se développer et sont en attente d’être découvertes !